Comment connaitre son taux de testostérone rapidement ?

Comment connaître son taux de testostérone et en produire plus ?

La testostérone, c’est l’hormone mâle, virile par excellence. C’est elle qui va déterminer l’apparition de vos caractères sexuels secondaires (la pilosité, la voix qui devient plus grave). Mais elle joue également sur notre libido, et notre vigueur sexuelle.

Il est donc naturel de se demander si notre corps en produit naturellement assez ? Pour en être sûr, il suffit de réaliser un test sanguin tout simple, qui vous permettra d’en avoir le cœur net. Dans l’article d’aujourd’hui, nous vous expliquons comment procéder, mais aussi les résultats que vous pouvez attendre de ce test. Pour finir, nous vous partagerons quelques conseils pour augmenter votre taux de testostérone, que cela soit nécessaire ou un moyen naturel de booster votre libido.

Qu’est-ce que la testostérone ?

La testostérone est une hormone produite naturellement par le corps humain. Les hommes n’en ont pas le monopole, car les femmes aussi produisent de la testo. Cependant, elles le font à un degré nettement moins important.

Chez ces messieurs, la testostérone va être sécrétée par les testicules (à plus de 90 %). Mais aussi par la glande surrénales et la transformation de certaines substances par votre organisme, notamment au niveau du fois, des tissus adipeux ou de la peau.

Une fois sécrétée, elle va circuler librement dans notre sang. Une partie va se lier à des protéines qui vont jouer le rôle de transporteur. L’autre partie sera complètement libre.

A quoi sert-elle ?

La testostérone est une hormone intimement liée à notre sexualité. Chez l’homme, elle agit comme un androgène qui va déterminer le développement de nos organes reproducteurs. C’est donc le principal garant de notre virilité, et celle qui va intervenir dans des phénomènes physiologiques (érection, désir, pilosité, développement de la masse musculaire) et psychologiques (agressivité, détermination, motivation, etc.) très variés.

Le problème est que plus nous vieillissons, plus notre corps va en produire de moins en moins. Notre hygiène de vie (alimentation, qualité du sommeil, ou activité physique) peut également avoir, au choix, un impact positif ou négatif sur notre production de testostérone.

Mais de manière générale, nous en produisons beaucoup pendant la puberté. Par la suite, ce pic va connaître une pente descendante et notre corps ne fera que puiser dans ses réserves… Qui vont finir par manquer. C’est donc pour cela qu’à partir d’un certain âge, les hommes sont invité à mesurer leur andropause, ou la testostérone qu’ils ont en réserve.

Comment connaître son taux de testostérone ?

Pour connaître son taux de testostérone, il faut réaliser un bilan hormonal. Ce dernier se fait chez un spécialiste et sous la forme d’un test sanguin. Chez l’homme, il peut être prescrit si vous connaissez des problèmes d’impuissance masculine pendant l’acte. Chez les femmes, suite à une pilosité anormale ou des difficultés à procréer.

Comment mesurer sa testostérone

Généralement, on va mesurer vos taux sanguins totaux. Ce sont eux qui permettront ensuite d’évaluer vos capacités de production de cette hormone. Ainsi que votre taux de testostérone libre (c’est à dire celle qui n’a pas besoin de se lier aux protéines. Car c’est à partir de cette information que vous connaitrez votre disponibilité tissulaire. Il est également recommandé d’associer ce dosage plasmatique total au dosage de la TeBG, qui va mesurer le fonctionnement de votre testicule.

Ce dosage sera généralement réalisé par prélèvement veineux, au niveau du pli du coude. Les spécialistes le réalisent le matin, lorsque votre concentration de testostérone est plus forte. Ce test peut également se faire en prélevant de la salive, mais c’est une technique nettement moins répandue.

Quels sont les résultats que l’on peut attendre ?

Les résultats de ce prélèvement sanguin seront ensuite analysés par médecin. En effet, un taux de testostérone normal ne sera pas le même selon votre âge. Chez l’homme, il se situe entre 8,2 et 34,6 nmol par litre de sang. C’est donc à partir de cette moyenne qu’il pourra interpréter une éventuelle anomalie, et la faire coïncider avec des symptômes ou caractéristiques spécifiques.

Pour un homme, un taux de testostérone faible peut être le signe d’un déficit d’androgène. Ou d’une atrophie de votre testicule. Dans le cas contraire (c’est à dire si votre taux est trop élevé), vous pouvez avoir un problème de foie, de thyroïde, ou prendre un médicament qui provoque cet effet secondaire.

Comment augmenter son taux de testostérone ?

Si votre taux de testostérone est trop bas, cela peut avoir de fâcheuses conséquences sur votre sexualité. Et expliquer notamment que vous connaissiez une petite baisse de libido. Ou des problèmes d’érection. Cependant, il existe de nombreuses manières de booster naturellement sa production par votre organisme.

Vous pouvez en effet prendre des médicaments pour bander à base de testostérone, ou contenant des ingrédients (comme le ginseng ou le tribulus terrestris) connu pour augmenter les taux de cette hormone. On pense notamment à Viasil (voir notre avis), qui s’avère être l’une des pilules des plus efficaces sur le marché. Mais il existe des alternatives efficaces, notamment via l’alimentation et le sport.

Mieux manger pour produire plus de testostérone

L’alimentation à une incidence directe sur notre production de testostérone. Par exemple, un manque de vitamine peut expliquer que votre corps en sécrète moins. Et l’on va chercher à trouver un aphrodisiaque pour l’homme. C’est pour cela qu’un régime riche en fruits et légumes, les principales sources de vitamines sera très intéressant pour booster votre testo. C’est particulièrement le cas de la vitamine D, qui est essentielle à cette hormone sexuelle. Vous pouvez en trouver dans le poisson, le chocolat, le lait, mais aussi tout simplement en vous exposant au soleil.

Idem avec le zinc, dont une carence peut expliquer une déficience de votre production de testostérone. En effet, ce nutriment va inhiber naturellement l’aromatase, qui transforme la testostérone en oestrogène. Donc plus vous consommez de zinc, plus vous éviterez ce phénomène. Vous pouvez donc choisir de vous complémenter, ou tout simplement le rechercher dans votre alimentation. Et en particulier dans les protéines, à la fois animales (viande, poisson, produits laitiers), et végétales (légumineuses, soja, etc).

Autre stratégie intéressante pour produire plus de testostérone : vous mettre au jeûne intermittent. Cela consiste à rester à jeun pendant au moins 16 heures de votre journée. Ou une journée entière par semaine. Cela vous permettra de réduire considérablement votre taux de sucre dans le sang. Pour rendre cette méthode encore plus efficace, profitez-en pour faire du sport à jeun. Attention cependant à vous assurer que vous êtes en assez bonne forme physique pour le faire.

Faire du sport pour augmenter son taux de testostérone

Cela nous conduit tout naturellement au deuxième moyen naturel pour produire plus de testostérone : l’activité physique. En effet, le fait d’être en surpoids peut provoquer une chute de cette hormone sexuelle. Si vous êtes obèse, vous aurez donc tendance à avoir plus de risques d’être impuissant ou de connaître des fluctuations importantes de votre libido.

Augmenter son taux de testostérone

Mais quel que soit votre poids corporel, l’activité sportive vous permettra de produire naturellement plus de testo. Attention cependant, car tous les sports ne sont pas égaux en la matière. De récentes études sur ce sujet ont démontré qu’il est préférable de pratiquer un sport intensif, et sur une courte période. En effet, un effort trop prolongé peut avoir l’effet inverse, et faire chuter votre taux de testostérone.

Privilégiez donc les séances de moins de 45 minutes de préférences, et avec une très forte intensité. La musculation est en ce sens idéale. Avec des haltères ou des bandes élastiques, vous stimulerez un maximum de muscle, et pourrez augmenter considérablement votre production d’hormone mâle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *