Les performances sexuelles sont un sujet délicat pour beaucoup d’hommes. Bien souvent parce qu’il y a une sorte de mystification autour de la durée du coït. Mais aussi parce qu’on a tous tendance à penser que plus c’est, mieux c’est. Ou tout simplement par manque de confiance en soi. Quoi qu’il en soit, la gente masculine n’a de cesse de se demander comment durer plus longtemps au lit. Et dans cet article, et bien nous allons vous répondre de la manière la plus détaillée et complète possible !

Ejaculation précoce, rapide et normale : définitions.

Avant de savoir comment durer plus longtemps au lit, il nous semble important de faire une petite mise au point concernant l’éjaculation. Les idées reçues sont la principale cause de mal-être et, de par le fait, de problèmes érectiles.

Suis-je éjaculateur précoce ?

On estime qu’environ 30% des hommes sont confrontés à l’éjaculation précoce. Néanmoins, ce chiffre est à prendre avec des pincettes car il n’existe aucune norme qui définisse précisément le trouble.

Comment durer plus longtemps au lit.

Si on y pense bien, cela n’a rien d’étonnant puisque biologiquement parlant, dire qu’une éjaculation est trop rapide n’a aucun sens. En effet, la durée de l’érection n’altère en rien la fécondation. Par ailleurs, plusieurs études soulignent qu’absolument tous les hommes expérimentent, de temps en temps, une éjaculation non-contrôlée. Il n’y aurait donc rien d’anormal a éjaculer trop vite. De plus, rappelons que l’éjaculation est effectivement un acte incontrôlable puisqu’il s’agit d’un reflex.

Quoi qu’il en soit, certains hommes vivent bel et bien l’éjaculation précoce comme un trouble, les empêchant d’avoir une vie sexuelle pleine et épanouie. A ce sujet, la définition la plus complète, et celle qui est le plus souvent prise en compte, est celle de la Société internationale de médecine sexuelle, selon laquelle le diagnostic de l’éjaculation précoce repose sur 3 symptômes :

  1. L’éjaculation a lieu systématiquement moins de 3 minutes après la pénétration.
  2. Il est absolument impossible de se retenir d’éjaculer. Ni même quelques secondes.
  3. Cela affecte de manière nocive la santé mentale du patient qui peut éventuellement expérimenter un état dépressif.

Si vous réunissez ces 3 caractéristiques, n’hésitez surtout pas à consulter un sexologue ou bien un andrologue. Ces spécialistes sauront répondre avec précision à toutes vos questions et vous orienter vers un traitement adapté.

Pour en savoir un peu plus, vos pouvez aussi lire notre dossier : qu’est-ce que l’éjaculation précoce et quelles sont les solutions possibles ?

Combien de temps dure un rapport sexuel « normal » ?

Beaucoup d’hommes souhaitent savoir comment durer plus longtemps au lit. Et ils ne sont pas nécessairement éjaculateurs précoces. Ils sont simplement convaincus qu’ils ne sont pas assez performant. Et dans la grande majorité des cas, cette conviction repose sur de fausses croyances.

Ses idées reçues sont véhiculées par l’industrie du porno qui montre des hommes s’adonner à des mouvement de hanches endiablés pendant plusieurs heures. Mais aussi par les films traditionnels où les scènes d’amour charnel sont représentées de manière à ce qu’on est la sensation que tout est parfait. Et puis peut-être aussi par certains de vos amis qui se vantent de leurs exploits sexuels.

Le fait est que le rapport sexuel de monsieur tout le monde n’a rien à voir avec les fantasmes que l’on peut voir sur grand écran. Et il y a fort à parier que cet ami vantard soit en réalité dans le même cas que vous ou qu’il ait parfois une baisse de régime et quelques érections molles.

Afin de démanteler ce lot d’idées reçues, plusieurs études ont tenté de mesurer la durée d’un rapport sexuel moyen. L’une d’entre elle, réalisée en 2005, a demandé à plus de 500 couples de chronométrer leurs rapports sexuels pendant 1 mois. Ils ont obtenus une moyenne de 5,4 minutes.

Il n’y a donc pas de quoi meurtrir votre virilité si vous durez 5 minutes !

Comment durer plus longtemps au lit : les solutions pour bander plus longtemps.

Quelle que soit la durée de vos rapports sexuels, que vous soyez éjaculateur précoce ou non, vous souhaitez savoir comment durer plus longtemps au lit et nous allons vous répondre ! Parmi les solutions les plus courantes, on distingue 3 types de traitements de fond.

Ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. C’est à vous de voir lequel correspond le mieux à votre situation personnelle.

La Dapoxétine.

Le plus connus de tous les remèdes qui aident à prolonger la durée de l’érection est sans aucun doute la Dapoxétine, commercialisée sous le nom de Priligy. Ce médicament est le seul a bénéficier d’une autorisation de mise en vente sur le marché. Vous pouvez vous le procurer sans ordonnance, mais il n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Pour information, 1 comprimé de Priligy coûte entre 8 et 10 €.

Il s’agit d’une solution topique et non un traitement chronique. C’est à dire que vous devrez prendre le comprimé environ 1 h avant le rapport sexuel et son effet pourra durer entre 6 et 8 hs.

La Dapoxétine agit comme un anti-dépresseur dans le sens où il augmente le taux de sérotonine – connue comme l’hormone du bonheur – en modifiant le terrain chimique du cerveau, au niveau de la synapse. Toutefois, vous n’expérimenterez que l’un des effets de cette modification hormonale, à savoir : le retardement de l’éjaculation.

Ce traitement atteste d’un taux de réussite d’environ 60% où la durée de l’érection est manifestement plus longue et la confiance en soi de l’homme est améliorée. Certains effets secondaires peuvent toutefois être observés, notamment des vomissements, des vertiges et des nausées.

Les compléments alimentaires.

Bien que la Dapoxétine soit un remède relativement soft, comparé à certains psychotropes que l’on peut se procurer sous ordonnance, sa prise ne reste pas anodine. En guise d’alternative naturelle, nous allons donc brièvement parler des compléments alimentaires spécialement conçus pour améliorer la qualité de l’érection.

Solutions naturelles pour durer plus longtemps au lit.

Il en existe des centaines, et leurs formules varient, mais ils agissent tous plus ou moins de la même manière. Le plus souvent sur la qualité de la circulation sanguine ainsi que sur la production de sérotonine. Comme c’est d’ailleurs le cas du Viagra et du Priligy. Sauf qu’ici, pas question d’utiliser des actifs chimiques, mais des ingrédients naturels comme des extraits de plantes, de racines ou de fruits.

L’avantage de ces compléments, c’est qu’ils sont inoffensifs et ne présentent pas d’effets secondaires. D’ailleurs ils sont vendus sans ordonnance. Par contre, leur efficacité est contestée car il existe très peu d’études indépendantes réalisées sur les résultats obtenus.

Les preuves scientifiques manquent, mais il faut toutefois souligner que la plupart des actifs présents dans la formule de ces compléments ont un pouvoir aphrodisiaque utilisé et reconnu depuis des milliers d’années dans les médecines traditionnelles de nombreuses cultures.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un traitement à prendre sur le long terme, dont les effets se feront sentir de manière très progressive et au bout de plusieurs mois.

Comment durer plus longtemps au lit : 5 techniques à mettre en place pendant l’acte sexuel.

Si vous êtes du genre pragmatique et que vous souhaitez savoir comment durer plus longtemps au lit, ce paragraphe va vous plaire. On laisse de côté les traitements de fond et leurs résultats aléatoires et on se concentre à présent sur des conseils pratiques que vous pourrez mettre en place dès ce soir.

#1. Soyez pleinement présent.

Le problème avec le dysfonctionnement érectile, c’est l’effet boule de neige. Il suffit d’un seul rapport sexuel raté pour que ceux qui suivent soient teintés de la même frustration.

Cela ne signifie pas que vous avez « attrapé » un trouble de l’érection. Mais que vous êtes à présent incapable de faire l’amour sans qu’une partie de votre cerveau fasse une fixation sur votre érection. Vous pensez « n’éjacule pas » et c’est tout le contraire qui arrive.

Comment durer plus longtemps au lit : conseils et techniques.

Pour y remédier, il y a une astuce qui paraît toute bête mais qui n’est pas si simple que cela à mettre en place : c’est la pleine conscience. Autrement dit : vivre le moment présent, non pas dans votre tête, mais avec votre corps et vos sens. Pour y arriver, il ne suffit pas de se dire « soit présent » car cela ne fonctionnera sans doute pas.

Pour y parvenir, vous pouvez utiliser la respiration. Essayez de la synchroniser avec la sienne. Vous serez ainsi concentré sur autre chose que sur votre pénis. Par ailleurs cela renforcera votre promiscuité, ce qui favorise l’entente sexuelle et donc le plaisir.

#2. Abusez des préliminaires.

Notre conseil numéro 2 peut vous paraître évident, pourtant, beaucoup font l’impasse sur les préliminaires. En effet pour certains hommes, cette étape technique n’a pour but que de lubrifier le vagin de leur partenaire. Comme c’est dommage d’avoir une vision si étroite la chose !

Prendre votre temps pendant les préliminaires vous permet non-seulement de faire durer l’étreinte charnelle, mais aussi d’exciter votre partenaire avant même la pénétration. Ce qui est vraiment un atout lorsqu’on a du mal à contrôler l’éjaculation.

Pas question donc de lui offrir un cunnilingus à la va-vite. Faîtes durer ! Commencez par caresser des zones semi-érogènes comme le cou, les épaules, le dos, les jambes et les bras. Puis rapprochez-vous de son pubis, en passant par ses seins, son ventre, ses cuisses et l’entre-jambe. Touchez, palpez, léchez … Bref, offrez-lui des préliminaires dignes de ce nom !

#3. Pénétrez au bon moment.

Voici un point qui vous demandera peut-être un peu de pratique avant d’être réellement efficace. Vous allez en effet devoir apprendre à mesurer votre degré d’excitation, reconnaître lorsque vous êtes serein et lorsque vous l’êtes moins. Le but ici est étant d’éviter de pénétrer votre partenaire lorsque vous êtes au summum de l’excitation.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de bien prendre votre temps pendant les préliminaires et de vous concentrer sur son plaisir plutôt que d’en recevoir. Pénétrer votre amante juste après une fellation n’est par exemple pas optimal si vous souhaitez maintenir l’érection. Par contre, ce sera beaucoup plus simple de vous contrôler juste après l’avoir touchée, alors que vous ne receviez aucune stimulation physique.

Comment faire durer l'érection.

Vous pouvez d’ailleurs lui demander de profiter du moment, sans se soucier de vous, que son corps vous excite suffisement comme ça pour avoir besoin d’une stimulation supplémentaire. Du statut d’éjaculateur précoce vous devenez un véritable gentleman du sexe !

En puis, si vous avez suffisement excité votre partenaire, vous pourrez lui donner un orgasme en quelques minutes de pénétration seulement …

#4. Activez le mode romantique.

En théorie, pour savoir comment durer plus longtemps au lit, il faudrait que vous soyez capable de repérer le moment qui précède l’éjaculation. De cette manière, vous pourriez arrêter les mouvements de va-et-vient, voir carrément vous retirer, le temps que la pression tombe.

Mais dans la pratique, et surtout lorsque l’on a du mal à se contrôler, on a tout le temps l’impression que l’on est sur le point d’éjaculer ! Ce qui rend la mise en pratique de cette astuce particulièrement difficile. En tout cas, au début. Car avec un peu d’expérience, vous verrez que vous pourrez y parvenir et même sans vous en rendre compte.

Pour commencer, mieux vaut carrément opter pour des mouvements lents et éviter le style marteau-piqueur, lequel stimule de manière mécanique l’éjaculation. Faîtes des va-et-vient tranquilles, changez de rythme et accélérer sur de très courtes durées. Pour ce qui est des pauses, profitez-en pour varier les postures et prenez votre temps entre chacune d’elles.

N’hésitez pas à interrompre la pénétration pour lui offrir (encore) un cunnilingus ou quelques caresses. Personne n’a dit que la pénétration prend fin avec l’éjaculation et/ou l’orgasme ! D’ailleurs, votre partenaire appréciera certainement cette spontanéité.

#5. Relativisez.

Dernier conseil messieurs : re-la-ti-vi-sez ! Éjaculer de manière un peu trop rapide à votre goût, ce n’est pas si grave que ça ! D’autant que les femmes ne sont pas particulièrement fan des rapports prolongés…

Il vaut mieux terminer avec la sensation qu’on en reprendrait bien un peu, plutôt que de regarder l’heure discrètement en se disant « bon sang, mais quand est-ce qu’il va conclure ?! » Il arrive un stade où : d’une part les corps sont fatigués, on transpire tellement que ça en devient presque rebutant (surtout en été), on a soif, parfois faim et puis on a déjà répété certaines postures et même essayé quelques acrobaties. Bref, il arrive un moment où on a fait le tour de la question ! Et avoir la sensation d’avoir tout fait en une seule fois, et bien c’est un peu frustrant aussi ….

Si vous avez la sensation que vous auriez pu continuer un peu plus longtemps, qu’est-ce qui vous empêche de mettre un film, manger un bout ou boire un verre avant de remettre ça ?

A lire aussi : éjaculation sans jet, est-ce grave ?

Peut-on durer plus longtemps au lit ? Voici comment faire !