On estime que près de 20% des hommes ont le pénis légèrement tordu. Dans la plupart des cas, il s’agit simplement d’un héritage génétique et il n’y a pas de quoi s’inquiéter car cela n’aura aucune influence néfaste sur la sexualité. En revanche, une verge dont la courbure est exagérée est peut-être le signe d’un syndrome rare, la maladie de La Peyronie.

Pénis tordu causes.

Pénis tordu en érection : et si c’était la maladie de Lapeyronie ?

Contrairement au pénis tordu acquis par simple héritage génétique, la maladie de La Peyronie se manifeste de manière relativement brusque et spontanée.

On parle en effet ici d’un processus dont l’évolution est notable au bout de quelques mois seulement. Généralement, elle se manifeste à partir de 50 ans, mais elle peut également apparaître chez les sujets de 20 ans.

L’aggravation progressive de la courbure du pénis s’accompagne de douleurs pouvant être ressenties aussi bien pendant l’acte sexuel que lorsque le pénis se trouve à l’état flaccide.

Parfois, le pénis se tord au point de former un angle de 90° et même sans parler d’un cas aussi extrême, cette déformation peut empêcher le sang de circuler normalement dans la verge. Il n’est donc pas rare que le patient expérimente des troubles de l’érection telle que l’impuissance.

Cette maladie fût découverte il y a plusieurs siècles, en 1749, par le docteur François de La Peyronie, confident et chirurgien du roi Louis XIV. Néanmoins, étant donné qu’elle concerne moins de 5% de la population, il existe très peu d’études la concernant et on en ignore précisément les causes.

La plupart des médecins pensent que cette déformation est la conséquence de multiples micro-fractures. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà expérimenté ces micro-traumatismes lors d’un rapport sexuel particulièrement intense où l’on sent comme une déchirure accompagnée d’un bruit sourd et d’une forte douleur.

La plupart du temps, ces fractures sont sans gravité. Le processus de cicatrisation se déclenche et la douleur disparaît au bout de quelques jours. Dans le cas de la maladie de La Peyronie, la cicatrisation répétée entraînerait, à terme, la courbure du pénis.

Quelles sont les conséquences d’un pénis tordu ?

Si votre pénis est tordu depuis la naissance et que vous n’observez aucune évolution, alors il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Sur la plan physique, cette petite déformation n’occasionne aucune gène. Votre pénis fonctionne normalement et vous ne devriez pas ressentir de douleur, ni pendant l’acte sexuel, ni à l’état flaccide.

Toutefois, beaucoup d’hommes dont le pénis est tordu sont complexés, ce qui les empêche d’avoir une vie sexuelle épanouie. Comme vous le savez, le pénis est symbole de virilité et de masculinité. Dans certains cas, ce mal-être peut muter en troubles de l’érection comme l’impuissance.

Pénis tordu

Lorsqu’il est question de la maladie de La Peyronie, le patient expérimente également honte, complexes et mal-être. Ce qui le rend particulièrement vulnérable face aux dysfonctionnements érectiles. Par ailleurs, comme nous l’avons dit, la courbure du pénis peut éventuellement bloquer partiellement l’irrigation sanguine. L’érection est donc difficile ou incomplète. A cela il faut rajouter les douleurs, qui peuvent rendre le rapport sexuel impossible.

Que l’on soit atteint de la maladie de La Peyronie ou non, les conséquences du pénis tordu sur la vie sexuelle sont bel et bien réelles. Il est donc important de ne pas négliger l’aspect psychologique et de ne pas hésiter à consulter un sexologue.

Pénis tordu : les mesures de prévention possibles.

Comme nous le disions, la maladie de La Peyronie fait malheureusement l’objet de très peu d’études. On n’en connaît pas les causes exactes de cette sclérose et il est donc difficile de savoir comment la prévenir.

Tout ce que l’on sait, c’est que se sont les cicatrisations répétées qui sont à l’origine de la courbure du pénis.

On peut donc essayer de diminuer le risque de fracture en prenant quelques précautions. Par exemple il vaut mieux privilégier les postures où vous avez le contrôle sur le rythmes et les mouvement de rein. Évitez également les longs va-et-vient, surtout si votre partenaire n’est pas très bien lubrifiée.

Pénis courbé

Vous pouvez également favoriser une bonne cicatrisation en prenant soin de vos tissus. Faîtes régulièrement une cure de vitamine E ou consommez des aliments qui en contienne. L’huile de germe de blé, les avocats, les graines de tournesol ainsi que les fruits oléagineux sont d’excellentes sources de cette vitamine protectrice. Pensez à les inclure plus souvent dans votre alimentation !

Certains médecins recommandent également d’éviter de dormir sur le ventre. Le poids du corps empêche en effet la bonne oxygénation du pénis.

Existe t-il des traitements pour redresser le pénis ?

Si vous pensez être concerné par la maladie de La Peyronie, il ne faut surtout pas hésiter à aller consulter votre médecin sans plus attendre. Celui-ci pourra répondre à toutes vos questions, vous faire passer un examen complet et vous orienter vers un traitement adapté.

Par ailleurs il semblerait que plus la maladie soit traitée de manière précoce, plus les chances de guérison sont importantes. Si vous attendez trop longtemps, les traitements risques de n’avoir aucun effet et il y a peu de chances pour que vous observiez une amélioration spontanée.

Sans traitement, 40% des hommes affectés n’observent aucune évolution. En revanche, 48% voient leur état empirer drastiquement. Et seulement 12% observent une amélioration notable.

Malheureusement, la plupart du temps, les traitements n’offrent pas de guérison complète et satisfaisante. Il est donc souvent nécessaire de combiner plusieurs d’entre eux. Et de ne pas oublier le facteur psychologique.

Les médicaments.

Les traitements par voie oral n’ont pas rencontré de réel succès. On a d’abord proposé aux patients des cures de vitamine E. A raison de 200 mg /jour. Mais les résultats observés ne sont pas supérieurs à ceux d’un placebo. On a aussi utilisé un actif appelé Procarbazine. Sans plus de succès.

En revanche, dans le cas des traitements par injections, il semblerait que les résultats soient beaucoup plus encourageants. Des injections locales de verapamil montrent une réduction du volume des plaques chez plus de 57% des patients. Il faut toutefois prévoir 2 injections par semaine pendant plus de 3 mois avant d’observer une telle amélioration.

La chirurgie.

Dans certains cas, le médecin pourra également recommander une intervention chirurgicale. Soit le redressement de la verge. Soit l’extraction et le remplacement des plaques affectées. Ou bien la mise en place d’un implant pénien, lorsque le degré de courbure est trop important.

Quelle que soit l’intervention, les résultats obtenus sont plutôt satisfaisants mais il faut savoir que l’opération engendrera le raccourcissement de la verge. Entre 1 et 2 cm. Et puis, l’extraction de la plaque peut entraîner quelques complications dont l’impuissance.

Ces interventions peuvent être réalisée en chirurgie déambulatoire ou bien au cours d’une courte hospitalisation de moins de 48 h. Par ailleurs, elles ne nécessitent pas forcément d’anesthésie générale.

Les extenseurs de pénis.

Si vous avez un pénis tordu et que cela vous empêche d’avoir une vie sexuelle épanouie, vous pouvez également avoir recours à une solution plus soft. Qui s’adresse d’ailleurs aux personnes dont la courbure est légère.

Il s’agit de l’extenseur de pénis, que l’on a l’habitude de préconiser aux personnes qui ne sont pas satisfaites de la taille de leur sexe. Mais les résultats sur les pénis tordu sont tels que l’on présente souvent cette solution comme étant la meilleure option.

En effet, il semblerait que 60% des patients observent un redressement notable de leur pénis au bout de 6 mois d’utilisation.

Tordu, courbé, fin, long, gros …. A quoi ressemble un pénis normal ?

La maladie de La Peyronie n’est pas anodine. Elle occasionne de fortes douleurs et peut parfois empêcher le rapport sexuel. Cependant si vous avez le pénis tordu de naissance, il est important de dédramatiser votre situation.

Tous les pénis sont différents et il n’existe pas de pénis normal ! D’ailleurs, certaines études se sont penchées sur la question et ont révélé qu’il existe au moins 12 morphologies de pénis différentes !

Les formes de pénis.

Il y a le pénis « crayon ». Qui se caractérise par un gland étroit et pointu. Le pénis « champignon » dont le gland est, au contraire, plus gros. Le pénis « banane » où la base et le gland sont plus fins que le reste.

Certains pénis sont dit « de chaire ». C’est à dire que leur taille ne varie pas énormément entre l’état flaccide et l’état érectile. D’autres, au contraire, sont dits « de sang ». Et dans ce cas ils gagnent plus de la moitié de leur taille d’un état à l’autre.

Bref, vous l’aurez compris, des pénis il y en a de toutes les formes. Et de toutes les tailles ! D’ailleurs n’hésitez pas à consulter notre article concernant la taille moyenne du pénis ainsi que celui qui vous explique en détail comment mesurer son sexe.

Quoi qu’il en soit, avoir le pénis légèrement tordu n’est pas dramatique ! Au pire, c’est l’occasion d’explorer des zones érogènes que les autres ne pourront pas atteindre !

Pénis tordu et courbé : causes, conséquences et traitements possibles.