Le syndrome du « vagin mort » : qu’est-ce que c’est ?

0

Le « syndrome du vagin mort » terrifie plus d’une femme ces derniers temps ! Normal me direz-vous, avec un nom comme ça, on se croirait dans un film d’horreur ! Pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter, comme le confirme d’ailleurs l’International Society for Sexual Medicine.

D’abord, il n’est même pas question de vagin mais de clitoris. Et puis le syndrome est loin d’être aussi définitif que la mort… Du coup, on a de quoi se demander pourquoi avoir choisit un terme aussi alarmant que celui-ci. Il aurait été si facile de l’appeler « syndrome de la belle endormie »…

Enfin bref. Dans cet article, on vous explique ce qu’il en est vraiment.

Le vagin mort : des symptômes sans gravité.

Lorsque j’ai lu pour la première fois le terme de « syndrome du vagin mort », je me suis dite que ça devait avoir un rapport avec le Papillomavirus. Le virus qui peut évoluer en cancer du col de l’utérus. Mais vagin et utérus, ce n’est pas la même chose me suis-je dite. Du coup, j’ai aussi pensé qu’il pouvait s’agir d’un état proche de la frigidité sexuelle.

Autant dire que j’ai écarquillé grands les yeux lorsque j’ai compris qu’il ne s’agissait pas du tout d’une maladie qui risquait de nous priver du plaisir charnel à tout jamais. J’étais même à mille lieux de la vérité.

Comme je vous le disais, le syndrome du vagin mort ne concerne pas du tout le vagin, mais le clitoris. Et il n’est pas question de mort, mais d’engourdissement. Oui, apparemment la précision n’était pas de mise lorsque le terme a été choisit.

Donc mesdames et mesdemoiselles, le syndrome du vagin mort, c’est tout simplement une perte de sensation au niveau de votre clitoris. Un peu comme un endormissement, vous pouvez également ressentir des sortes de fourmillements.

Généralement, l’engourdissement ne dure que quelques minutes, heures voir journée. Au-delà de plusieurs jours par contre, il convient tout de même d’aller consulter. Simplement par précaution.

A quoi est dû le syndrome du vagin mort ?

Le « syndrome du vagin mort » ce n’est pas grave du tout. Un clitoris engourdie, il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter ! Vous voilà rassurée. Mais au faite, comment fichtre votre clitoris pourrait-il perdre sa sensibilité légendaire ?

Tout simplement en le stimulant trop. Beaucoup trop. C’est à dire que ce n’est pas avec une petite séance digitale de 3 minutes sous la douche que vous allez vous engourdir le petit bouton. A moins que vous ne soyez particulièrement frénétique !

Syndrome du vagin mort

Non, il est plutôt question d’utiliser un vibromasseur ultra-puissant pendant de longs soupires. Et oui, vous n’êtes peut-être pas au courant, mais figurez-vous que certains jouets peuvent tout de même atteindre les 8000 tours /minute ! Cela peut également arriver, après un accouchement.

Quoi qu’il en soit, je pense que cela dépend surtout des femmes. Certaines sont plus sensibles que d’autres. Selon une étude paru dans le Journal of Sexual Medicine, le cas de « vagin mort » après l’utilisation d’un vibromasseur ne concerne que 16% des femmes. Ce sont tout de même 71% qui n’ont jamais eu ce petit désagrément.

Je ne vous apprends rien, le clitoris est un organe très, très sensible. Il est possède entre 8000 et 10.000 capteurs sensitifs, répartis sur une surface d’à peine 3 cm² ! C’est bien plus que ce que l’on a au niveau de la pulpe des doigts, des lèvres ou du bout de la langue. J’ai trouvé ces chiffres sur Parlons-Clitoris.fr que je vous conseille vivement d’ailleurs !

Lorsque tous ces petites capteurs sont fortement stimulés, et bien c’est un peu comme s’ils s’inhibaient. D’où la sensation d’engourdissement.

Faut-il arrêter les sextoys ?

Si un jour le syndrome du vagin mort frappe votre clitoris, vous le savez il n’y a pas de quoi s’inquiéter. C’est même le signe que vous avez ressenti beaucoup de plaisir ! Il suffit simplement de faire une petite pause et de laisser votre clitoris tranquille pour un moment.

Normalement, cette sensation inconfortable ne durera pas plus de quelques heures. Toujours d’après l’étude parue dans le Journal of Sexual Medicine, seulement 0,5% des femmes ont senti leur clitoris endormi pendant plus d’une journée.

Mais que se passe t-il si on expérimente régulièrement le syndrome du vagin mort ? Est-il possible que, à terme, notre clitoris perde de sa sensibilité ?

A ce sujet, l’équipe du Huffpost s’est demandée s’il était possible de trop utiliser un sextoy. Ils ont interrogé Nan Wise, une experte, une sexothérapeute, neurologiste et auteur du livre « Why Good Sex Matters » sur le sujet. Et celle-ci n’a pas hésité une seule seconde pour répondre par la négative. Le clitoris peut effectivement perdre de sa sensibilité, mais cela n’est que temporaire.

Si vous êtes adepte des jouets sexuels, il n’y a donc aucune raison pour que vous arrêtiez de vous en servir ! Les seuls risques liés à leur utilisation étant des questions relatives à l’hygiène. Ainsi qu’au frottement avec le vagin.

Pensez à nettoyer votre sextoy avant et après chaque utilisation. Lubrifiez-le correctement. Et prenez votre pied, sans craindre ce fichu syndrome du vagin mort !

Partager

Comments are closed.