Plusieurs études ont montré un lien entre vitamine D et testostérone. Il semblerait en effet que le taux de vitamine D soit directement proportionnel à celui de notre chère hormone masculine. Du coup, une cure de cette vitamine – que l’on a d’ailleurs tendance à négliger – apparaît comme une solution naturelle face aux problèmes érectiles.

Avoir une bonne érection simplement en se mettant plus souvent au soleil et en mangeant du saumon, c’est possible ?

La vitamine D et la testostérone : quel est le lien entre les deux ?

A première vue, le lien entre vitamine D et testostérone n’est pas évident. D’ailleurs, même les scientifiques qui ont observé la corrélation entre les deux ne sont pas sûr de comprendre entièrement le phénomène.

Qu’est-ce que la vitamine D ?

On a tendance à toutes les mettre dans le même sac, pourtant chaque vitamine est spécifique. D’ailleurs la vitamine D est une vitamine particulièrement singulière.

Vitamine D

Tout d’abord, il faut savoir qu’elle existe sous 2 formes :

  1. La première, on l’appelle D3 : elle est d’origine animale, on la trouve donc dans notre alimentation, mais on la synthétise à 90% via l’épiderme, lorsque l’on est au soleil.
  2. La seconde, on la nomme D2 : elle est d’origine végétale et on se la procure uniquement via la nourriture.

Généralement, lorsqu’on parle de vitamine D, on se réfère à la vitamine D3 car c’est celle que notre organisme utilise le plus. Sauf si vous êtes végétarien et que vous vivez dans un pays Nordique… Bref.

Vous le savez peut-être, la vitamine D est associée à la santé osseuse. D’ailleurs elle est très importante chez les enfants en bas âge, qui sont en plein développement. Mais elle se révèle également utile pour :

  • Renforcer notre système immunitaire.
  • Diminuer le risque de diabète type I.
  • Protéger notre système cardio-vasculaire.
  • Améliorer la fonction pulmonaire
  • Moduler le développement cérébral. A ce sujet, il semblerait qu’une carence en vitamine D chez la femme enceinte soit un facteur aggravant de certaines formes d’autisme.

La vitamine D a été découverte en 1922 et depuis, elle fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Que ce soit pour ses pouvoirs curatifs contre le rachitisme, les cancers et plus récemment pour son lien avec la testostérone, la vitamine D intéresse de près.

Petit rappel au sujet de la testostérone.

Contrairement à la vitamine D, la testostérone est largement plus connue et populaire. Néanmoins une petite piqûre de rappel ne fait de mal à personne !

testostérone et vitamine d

Chez l’homme, la testostérone est produite par les testicules et les glandes surrénales. Hormone androgène, elle est responsable du développement des caractère sexuels masculins. A la puberté, elle déclenche notamment le développement des organes génitaux, celui de la musculature, augmente la pilosité et aggrave la voix.

Vers 20 ans, le taux de testostérone est à son maximum. C’est pourquoi en général, les hommes jouissent d’une excellente libido et d’une sexualité sans encombre. En effet la testostérone joue sur le désir sexuel ainsi que sur la qualité de l’érection. A cette époque de la vie, nul besoin d’aide extra pour avoir une érection forte !

A partir de 30 ans, le taux de testostérone baisse progressivement. Environ 1% en moins chaque année. C’est pour cela que les dysfonctionnements érectiles apparaissent généralement à partir de 50 ans.

Outre l’âge, la diminution de la production de testostérone peut être causée par une mauvaise hygiène de vie et, semblerait-il une carence en vitamine D.

Les études scientifiques qui font le lien entre vitamine D et testostérone.

Plusieurs études ont permises de mettre en avant la relation qu’il existe entre la vitamine D et la testostérone.

Des chercheurs allemands ont d’abord découvert ce lien par inadvertance, alors qu’ils cherchaient à mettre en relation l’apport en vitamine D avec la perte de poids. Les statistiques ont révélé que les hommes qui recevaient un supplément de vitaminique perdaient effectivement du poids mais surtout : leur taux de testostérone augmentait de manière significative.

Non loin de là, en Autriche, l’Université de Médecine de Graz a également mit en évidence le lien entre vitamine D et testostérone. Les chercheurs ont en effet constaté que les deux taux évoluent en parallèle. Ils sont faibles en hiver et plus important en été.

Aux Etats-Unis, la Harvard School of Public Health a mesurer le taux de vitamine D et de testostérone de 1.326 participants. Les statistiques sont sans équivoque : les personne dont le taux de vitamine D est normal ou légèrement supérieur à la moyenne ont un taux de testostérone plus élevé.

Autrement dit, plus votre taux de vitamine D est élevé et plus votre taux de testostérone le sera. CQFD.

Quels sont les signes de la carence en vitamine D ?

A ce stade de l’article, une question doit certainement vous tarauder l’esprit : et si j’avais un déficit en vitamine D ? Et si mes problèmes d’érection étaient tout simplement dus à un manque de soleil ?

Vitamine D et testostérone

Effectivement, les pannes érectiles sont l’un des symptômes d’une carence en vitamine D. Mais ce n’est pas le seul.

  • Une sensation de fatigue et d’épuisement. La vitamine D intervient en effet au niveau de l’absorption du phosphore qui lui même régule la libération d’énergie.
  • Une faiblesse musculaire, comme si vous étiez malade et que vous n’aviez pas de force. Vous pourriez même observer une fonte de la masse musculaire.
  • Un état dépressif, car la vitamine D protège les neurotransmetteur de la sérotonine et de la dopamine. Deux hormones associées au bonheur et au plaisir.
  • La peau sèche. La vitamine D participe en effet à l’hydratation des tissus.
  • Une fragilité osseuse due à une difficulté à absorber le calcium et le phosphore.

Malgré les nombreux signes d’une carence en vitamine D, il est toutefois difficile d’en être certain. En effets ces symptômes peuvent provenir de tout un tas d’autres choses et seul un examen complet pourra déterminer à quoi ils sont dus.

Comment booster le taux de testostérone avec la vitamine D ?

Adopter quelques habitudes pour stimuler la production de vitamine ne peut, de toute façon, pas vous faire de mal.

D’ailleurs, étant donné notre mode de vie, il est fort probable que votre taux de vitamine D soit légèrement en dessous de la moyenne.

Passez du temps au soleil.

Comme nous le disions un peu plus tôt, près de 90% du total de la vitamine D est synthétisé par la peau et provient des u.v. du soleil. Il est donc tout à fait raisonnable de penser que pour augmenter le taux de vitamine D et de testostérone, et bien il suffit de passer plus de temps dehors. Et ce, même un jour nuageux.

Augmenter taux de vitamine d et testostérone

En effet, il ne faut pas oublier que même par temps est couvert, nous sommes exposés aux u.v. Ils sont, certes, moins forts, mais tout de même présents !

Les végétariens qui vivent en Norvège peuvent donc être soulagés, passer du temps à l’extérieur leur permettra d’augmenter leur taux de vitamine D et de testostérone. Simplement, ils devront passer plus de temps qu’une personne qui vit au Mexique, par exemple.

En moyenne, on estime que 10 à 20 minutes d’exposition au soleil par jour sont suffisante en été. En hiver, par contre c’est un peu plus : à peu près 2 heures. Dans tous les cas, sachez qu’il suffit d’un bras au soleil pour synthétiser la vitamine D.

Pour augmenter votre production en vitamine D et donc en testostérone, vous savez ce qu’il vous reste à faire… Pratiquez un sport en plein air, évitez le métro, allez promener le chien alors qu’il fait jour, accompagnez vos enfants au parc, troquez la voiture pour la moto ou le vélo… Bref, grattez chaque instants possibles pour passer du temps dehors.

Consommez des aliments riches en vitamine D.

Nous avons rédigé plusieurs articles qui traitent des aliments qui aident à bander dure. Des remèdes de grand-mère pour lutter contre les dysfonctions érectiles aux recettes de viagra naturel, nous avons traité le sujet en long, en large et en travers.

Et si on devait faire un top 3 des aliments qui aident à stimuler la production de testostérone, et bien on trouverait forcément des aliments riches en vitamine D. D’ailleurs, les voici :

  1. L’huile de foie de morue. Pas très ragoutant, mais redoutablement efficace ! Elle est si riche en vitamine D qu’on s’en sert pour soigner le rachitisme chez les enfants ! Si vous n’aimez pas son goût – et on vous comprend – vous pouvez opter pour la version en gélule.
  2. Le hareng, ainsi que le maquereau, la sardine et le saumon. Les poissons gras sont extrêmement riches en vitamine D, alors de temps en temps, on troque le steak haché pour un peu de poisson !
  3. Le chocolat noir, car le cacao qu’il contient vous apporte 5 mg de vitamine D pour 100 g. Ce qui n’est toutefois pas une excuse pour s’enfiler une tablette entière !

Si vous doutez pouvoir chambouler vos menus pour y intégrer ces quelques aliments, vous pouvez toujours acheter un complément alimentaire à base de vitamine D. Comme ça au moins, vous êtes sûr d’avoir votre dose journalière.

Pour terminer, et bien nous vous conseillons la lecture de cet article : Comment exciter une femme au lit. Car une fois vos taux de vitamine D et de testostérone restaurés, et bien il va falloir assurer !

Testostérone et Vitamine D : une solution aux problèmes érectiles ?